Tibet : le temple Jokhang de Lhassa rouvre alors que l'épidémie de COVID-19 reflue

Publié le 2020-07-03 à 13:07  |  China.org.cn

Le temple Jokhang, situé dans la région autonome du Tibet (sud-ouest de la Chine) a rouvert ses portes le 2 juillet après avoir été fermé pendant plus de cinq mois en raison de l'épidémie de COVID-19.

Situé dans la capitale régionale Lhassa, le temple sera ouvert de 8h30 à 18h, et les visiteurs devront faire la queue pour acheter des billets à la billetterie avant l'entrée, a indiqué le comité administratif du temple.

De même, pour assurer la prévention et le contrôle de l'épidémie, les visiteurs du temple devront porter des masques, maintenir une distance sociale de plus d'un mètre et avoir leurs documents d'identité sur eux, tandis que les touristes de l'extérieur de la région seront également invités à montrer leurs codes QR de santé, et verront leur température corporelle contrôlée.

Construit au 8e siècle, le temple Jokhang abrite de nombreuses reliques historiques et une architecture tibétaine typique. Il a été ajouté à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000, dans le cadre de l'ensemble historique du Palais du Potala.

(Rédactrice : Claire SHENG)