La Chine réitère son soutien indéfectible à l'Afrique

Publié le 2020-06-22 à 17:35  |  China.org.cn

En cette période de pandémie et devant les difficultés à la fois sanitaires et économiques que l'Afrique subit de plein fouet, la Chine devait montrer une fois de plus son soutien indéfectible aux pays du continent. Le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19 présidé le 17 juin par le président chinois Xi Jinping a permis de réitérer l'engagement de la Chine en ce 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), une plateforme de coopération essentielle au renforcement des liens d'amitié et de coopération.

La veille de ce sommet, le nombre de cas confirmés de COVID-19 en Afrique avait dépassé la barre des 250 000 pour atteindre 251 866 avec 6 769 décès. S'il s'agit d'un taux de létalité nettement inférieur à la moyenne mondiale, certains pays néanmoins sont plus touchés que d'autres, comme l'Afrique du Sud, l'Egypte, le Nigeria, le Ghana et l'Algérie. Dans l'ensemble, les efforts de lutte contre l'épidémie du continent ont néanmoins produit des résultats meilleurs que prévu grâce à des mesures préventives strictes, à une population jeune et moins vulnérable, et à la coopération approfondies et tous azimuts avec la Chine dans la lutte contre le COVID-19.

C'est sur ce dernier point que M. Xi a insisté en premier lieu dans son allocution, reprenant l'engagement qu'il avait déjà pris un mois plus tôt lors de l'ouverture de la 73e Assemblée mondiale de la Santé le 18 mai 2020. « Nous devons accroître le soutien aux pays africains. Les systèmes de santé publique des pays en développement, notamment des pays africains, sont fragiles. Les aider à mieux faire face au COVID-19 est une priorité absolue dans la lutte internationale contre le virus. Nous devons apporter aux pays africains plus de soutiens matériels, techniques et humains », avait-il alors souligné. La Chine va désormais bâtir conjointement une communauté de santé Chine-Afrique pour tous en mettant en place l'initiative pour la santé dans le cadre du FCSA, en accélérant la construction des hôpitaux de l'amitié Chine-Afrique et en favorisant les partenariats entre hôpitaux chinois et africains. De plus, les pays africains auront un accès prioritaire au vaccin lorsqu'il sera développé et disponible. Les résultats sont là : dans un communiqué le 13 juin, l'Union africaine remarquait que la Chine avait fourni 30 millions de kits de dépistage, 10 000 respirateurs et 80 millions de masques chaque mois à l'Afrique, ce qui représente une « contribution considérable ».

Une fois la propagation du COVID-19 contenue et ses effets immédiats stabilisés, les pays africains devront relever le défi de l'après-épidémie. Au-delà du cadre du FCSA, M. Xi a appelé à renforcer la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » et accélérer la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing en mettant davantage l'accent sur la santé, la reprise de l'activité et l'amélioration du bien-être de la population.

Cela se traduit par des mesures d'urgence, notamment l'annulation, dans le cadre du FCSA, des prêts sans intérêt arrivant à échéance fin 2020. La Chine appelle aussi la communauté internationale, mais aussi les institutions multilatérales et les plateformes de discussion informelles comme le G20, à aider les pays africains les plus touchés en aménageant la dette et en facilitant l'octroi de prêts et des crédits commerciaux. Dans une optique à plus long terme, la Chine soutiendra la construction de la zone de libre-échange en Afrique, le renforcement de la connectivité et l'amélioration des chaînes industrielles et d'approvisionnement, pour accélérer le développement et contribuer davantage à l'émergence de l'Afrique, comme elle s'y était engagée lors du Sommet de Beijing en 2018 en construisant une communauté d'avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide.

Plus généralement, selon M. Xi, la solidarité sino-africaine et une meilleure coopération multilatérale sont essentielles pour remporter la lutte contre la pandémie. « La solidarité et la coopération sont l'arme la plus puissante pour vaincre le virus », a-t-il affirmé. Il est donc impératif de préserver le multilatéralisme et le système de gouvernance mondiale centré sur les Nations Unies, et de soutenir l'Organisation mondiale de la Santé dans la lutte mondiale contre le COVID-19. M. Xi a par ailleurs de nouveau manifesté son opposition à la politisation de l'épidémie, à l'étiquetage du virus, à la discrimination raciale et aux préjugés idéologiques, prônant la justice et l'équité internationale.

Ce Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19 a montré une fois de plus le caractère inébranlable de l'amitié sino-africaine. Il a fourni une nouvelle occasion de consolider l'amitié et la confiance mutuelle et d'afficher aux yeux du monde – qui traverse une crise sanitaire d'une gravité qu'il n'avait pas connue depuis un siècle - une détermination sans faille sur les questions touchant aux intérêts vitaux, et une volonté de préserver ensemble les intérêts fondamentaux de la Chine, de l'Afrique et de l'ensemble des pays en développement.

par Jacques Fourrier (L'auteur est un journaliste et commentateur français basé à Beijing)

(Rédactrice: Claire SHENG)