Les efforts de conservation du fleuve Yangtsé portent leurs fruits

Publié le 2021-06-10 à 17:49  |  People's Daily

Selon Huang Runqiu, le ministre de l'Écologie et de l'Environnement, la Chine a fait de grands progrès dans la conservation et la restauration de l'écosystème du fleuve Yangtsé à la suite d'efforts de grande envergure pour protéger la plus longue voie navigable d'Asie.

En 2020, la qualité de l'eau dans toutes les sections surveillées du courant principal du Yangtsé a ainsi été évaluée pour la première fois au niveau II ou au-dessus dans le système chinois d'évaluation des eaux de surface à cinq niveaux, a indiqué M. Huang le 7 juin lors de la présentation d'un rapport à l'occasion de la session en cours du Comité permanent de la 13e Assemblée populaire nationale.


( Photo / Pic.people.com.cn )

Ce résultat peut être attribué à une série de mesures qui ont été adoptées l'année dernière pour freiner les rejets de polluants dans le fleuve.

Selon le ministre, 558 usines chimiques dangereuses situées dans des zones densément peuplées de la ceinture économique du fleuve Yangtsé ont été modernisées ou déplacées. Toutes les installations de production de produits chimiques obsolètes dans les zones situées à moins d'un kilomètre du cours principal du fleuve ont aussi été fermées.

La ceinture économique couvre neuf des 11 régions traversées par le cours principal du Yangtsé (à l'exception de la province du Qinghai et de la région autonome du Tibet. Elle comprend également les provinces du Zhejiang et du Guizhou, qui abritent des affluents du Yangtsé).


( Photo / Pic.people.com.cn )

En plus d'améliorer la gestion des eaux usées dans les principaux parcs industriels, le ministère a également renforcé la gestion du secteur minier. Des travaux de contrôle de la pollution ont été achevés dans la plupart des bassins de résidus du bassin, a-t-il noté.

« Des efforts accélérés ont été déployés pour résoudre les problèmes de collecte et d'élimination des eaux usées domestiques. Toutes les villes le long du fleuve Yangtsé sont désormais couvertes par des installations d'élimination des eaux usées concentrées ». De plus, environ 24 000 alimentations de drainage des eaux usées qui se déversaient directement dans le bassin dans les zones urbaines ont été supprimées, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, a déclaré le ministre, les autorités ont globalement réduit l'ampleur de l'extraction illégale de sable dans le courant dominant du Yangtsé grâce à une campagne lancée conjointement par divers organismes gouvernementaux, tandis que 2 431 projets qui avaient envahi les rives du fleuve ont été arrêtés, ce qui a permis de restaurer 158 kilomètres de berges.


( Photo / Pic.people.com.cn )

Dans le même temps, le Yangtsé a connu une nette augmentation du nombre d'espèces et de leur population grâce à un moratoire de pêche de 10 ans imposé à l'ensemble du bassin. Les espèces emblématiques du bassin, telles que le marsouin aptère du Yangtsé, sont désormais plus fréquemment observées, a souligné le ministre.

Le moratoire a débuté en 2017 sur la rivière Chishui, un affluent majeur du Yangtsé dans le sud-ouest de la Chine, et a été progressivement prolongé. Depuis le 1er janvier, il couvre l'ensemble des cours d'eau naturels du Yangtsé.

M. Huang a également rappelé les efforts considérables déployés par la Chine pour mettre en œuvre le moratoire et réprimer la pêche illégale.

Ainsi, à ce jour, plus de 110 000 bateaux de pêche ont été mis hors service le long du bassin du Yangtsé, et plus de 25 milliards de yuans (3,9 milliards de dollars) ont été désignés par les gouvernements centraux et locaux pour aider les 228 000 personnes chassées de l'industrie de la pêche par le moratoire, a-t-il déclaré. En plus de saisir des bateaux de pêche sans licence et des installations de pêche illégales, les autorités ont également lancé une campagne pour mettre fin aux ventes illégales de produits aquatiques du Yangtsé, inspectant des millions d'entreprises et de magasins en ligne à la recherche de ce genre de contrebande, a noté le ministre.

Enfin, a-t-il indiqué, 26 600 messages en ligne liés au commerce illégal ont été supprimés au cours de la campagne.

(Rédactrice : Claire SHENG)