La Chine grimpe dans le classement de l'employabilité des diplômés

Publié le 2020-11-20 à 16:31  |  People's Daily

Au cours de la dernière décennie, les universités de la Chine continentale ont affiché une rapide ascension dans les classements de l'employabilité des diplômés. Selon un nouveau rapport, la Chine continentale se classe actuellement au 5e rang des pays ou régions les plus compétitifs à l'échelle mondiale.

Le Times Higher Education et le consultant français Emerging ont publié le 19 novembre le classement 2020 de l'employabilité, fondé sur une enquête de dix ans sur les lieux d'études les plus employables pour les étudiants de l'enseignement supérieur au niveau international.

La note de la Chine continentale a augmenté de 132%, passant de 208 en 2010 à 481 cette année, ce qui signifie que le pays a grimpé de 6 places, soit de la 11e à la 5e, au classement des pays et régions les plus performants en matière d'employabilité.

Toutes les universités du monde ont été évaluées. De ce fait, plus une université est haute dans le classement, plus de points elle obtient pour son pays.

L'étude a révélé que tous les établissements d'enseignement supérieur de la Chine continentale ont soit amélioré soit gardé leur position précédente dans le classement. L'Université des sciences et technologies de Chine s'impose comme l'une des meilleures universités du pays. En effet, elle s'est hissée au 99e rang en progressant de sept places.

La performance globale de la Chine dans le dernier palmarès correspond à celle du Times Higher Education World University Rankings 2021, ce dernier a montré que, pour la première fois, la qualité de la recherche des universités chinoises de niveau moyen commençait à rattraper celle des États-Unis.

Par ailleurs, ce sont surtout les établissements les plus prestigieux des États-Unis qui sont montés sur le podium, à l'image de l'Institut de technologie de Californie (1re), l'Institut de technologie du Massachusetts (2e) et l'Université Harvard (3e).

Du côté britannique, l'Université de Cambridge, l'Université d'Oxford et l'Imperial College de Londres ont progressé ou conservé leur position dans les premiers rangs, ce qui n'a toutefois pas empêché le Royaume-Uni de chuter de la 2e à la 4e au classement.

La Corée du Sud, en revanche, a connu une importante ascension au cours de 10 dernières années. Elle a conquis le 9e rang, contre le 21e auparavant. L'Allemagne est quant à elle devenue l'un des pays les plus réputés en matière d'employabilité, arrivant au 3e rang, après les États-Unis et la France.

(Rédactrice : Claire SHENG)