La Chine et la Russie critiquent vivement les sanctions américaines

Publié le 2020-12-25 à 11:19  |  China.org.cn

Les sanctions unilatérales et les mesures de répression injustifiées imposées par Washington ont suscité de vives critiques de Beijing et Moscou, et ont été discutées le 22 décembre lors d'une conversation téléphonique entre Wang Yi, conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères chinois, et Sergueï Lavrov, son homologue russe.
Lors de sa deuxième conversation téléphonique depuis novembre avec le ministre russe, M. Wang a déclaré que les États-Unis allaient à l'encontre des tendances de cette époque et menaçaient et imposaient fréquemment des sanctions unilatérales, ce qui ne pourra que laisser l'un des bilans les plus scandaleux au monde. Pour sa part, a-t-il dit, la Chine est disposée à travailler avec la Russie et avec la communauté mondiale pour protéger fermement les normes fondamentales des relations internationales et garantir l'équité et la justice mondiales.
De son côté, M. Lavrov a souligné au cours des pourparlers la nécessité de s'opposer résolument aux mesures américaines qui sabotent le multilatéralisme et de faire front à la répression exercée par les États-Unis contre la Russie et la Chine. Le chef de la diplomatie russe a appelé à défendre le droit international, à sauvegarder les intérêts communs des deux pays et la stabilité et la coopération internationales, tandis que les deux ministres ont noté que l'année prochaine marquera le 20e anniversaire de la signature du Traité de bon voisinage, d'amitié et de coopération sino-russe, se déclarant aussi prêts à approfondir la coopération stratégique et à promouvoir mutuellement leur développement.
Dans le même temps, le chef de la diplomatie chinoise a rappelé que les deux pays ont obtenu de nombreux résultats durement gagnés en s'entraidant pendant la pandémie de COVID-19 et en s'offrant un soutien mutuel dans une coopération pragmatique. En outre, a-t-il noté, ils ont dirigé la coopération internationale dans la lutte contre la pandémie, combattu résolument la « politisation du virus » et sauvegardé conjointement la sécurité et la stabilité mondiales et régionales.
Selon des responsables et des experts, la grande fréquence des contacts officiels récents entre les deux pays sert de réponse claire à l'urgence de faire progresser le multilatéralisme, la reprise et la justice à un moment où le monde est toujours pris dans le piège de la pandémie et menacé par le protectionnisme.
Cheng Guoping, le commissaire à la sécurité extérieure du ministère des Affaires étrangères, a de son côté déclaré que le partenariat de coopération stratégique global sino-russe dans la nouvelle ère, dirigé par le président Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine, a atteint un niveau record et constitue un modèle pour un nouveau type de relations entre grandes puissances. Les deux dirigeants ont noué des contacts fréquents par le biais de liaisons vidéo et de conversations téléphoniques.
Cette relation bilatérale manifeste un fort dynamisme et sert de pilier solide dans un paysage mondial en mutation, a-t-il affirmé lors de sa rencontre avec l'ambassadeur de Russie en Chine, Andreï Denisov, le 3 décembre. L'ambassadeur a pour sa part déclaré que les deux parties devaient renforcer la communication et la coordination des politiques pour s'attaquer conjointement aux défis de sécurité mondiaux et régionaux communs.
Parallèlement, la Chine et la Russie ont également mené leur deuxième patrouille aérienne conjointe dans la région Asie-Pacifique, ont annoncé le 22 décembre les deux ministères de la Défense. La patrouille, qui fait partie du plan de coopération annuel entre les deux armées, ne cible aucun tiers et les avions de combat ne sont entrés dans l'espace aérien territorial d'aucun pays tiers, a indiqué le 23 décembre le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

(Rédactrice : Estelle ZHAO)