L'économie chinoise va rebondir après la pandémie de COVID-19 (expert)

Publié le 2020-05-22 à 16:29  |  Xinhua

WASHINGTON, 21 mai (Xinhua) -- L'économie chinoise se remet de la pandémie de nouveau coronavirus avec une reprise des dépenses de consommation, du secteur manufacturier et des investissements, selon Andy Rothman, un expert américain en investissement.

"Lorsqu'on réfléchit aux perspectives de l'économie chinoise, l'un des facteurs les plus importants est de savoir si le coronavirus reste sous contrôle. A ce stade, la Chine semble avoir maîtrisé le COVID-19", a écrit lundi ce stratège en placement de la société d'investissement Matthews Asia, basée à San Francisco, dans une analyse.

"Il est également encourageant de constater que deux semaines après cinq jours fériés en Chine, où plus de 100 millions de personnes ont voyagé pour leurs loisirs, il n'y a pas eu de pic de cas de COVID-19", note M. Rothman, ajoutant que l'économie chinoise semble être en bonne voie de se remettre du confinement imposé par le virus.

"Un retour à la normale n'aura peut-être pas lieu avant l'année prochaine, mais les dépenses de consommation, le secteur manufacturier et les investissements semblent tous rebondir fortement", observe-t-il.

Comme la consommation a représenté près de 60% de la croissance du PIB de la Chine l'an dernier, l'expert estime que la reprise des dépenses de consommation est essentielle pour que la Chine se remette de la pandémie.

Citant la reprise des ventes dans l'automobile et l'immobilier en avril, Andy Rothman pense que cela reflète le fait que les consommateurs chinois ont à la fois assez d'argent et de confiance en l'avenir pour le dépenser.

Il a souligne également l'importance du soutien du gouvernement aux salariés et aux entreprises, ce qui a jeté les bases d'une reprise économique.

"En conséquence, lorsque l'Assemblée populaire nationale (parlement chinois, ndlr) se réunira plus tard ce mois-ci, je ne m'attends qu'à une modeste relance destinée à élargir le coussin amortissant et à accélérer le rythme de la reprise pour qu'elle revienne à la normale", ajoute ce conseiller en placement.

Nicholas Lardy, chercheur principal à l'Institut Peterson pour l'économie internationale, un think tank basé à Washington, a également estimé mardi que les tests de dépistage pratiqués à grande échelle par la Chine pourraient ouvrir la voie à une forte reprise économique.

"Parce que la reprise économique de la Chine dépendra en grande partie de la relance de son secteur des services, sa stratégie de tests COVID-19 à grande échelle peut contribuer à rétablir la confiance des consommateurs, ouvrant la voie à une reprise plus forte de la consommation privée", selon lui.

(Rédactrice : Estelle ZHAO)