Alors que de "grandes batailles" se déroulent à Dopozhang, l'entreprise publique "mène la charge"

Publié le 2020-07-02 à 14:20  |  China Tibet Online

"Vous allez aussi à Dopozhang ?" 

"Oui, nous avons un planning de travaux très serré." 

C'est une conversation courante que l'on entend depuis peu dans le sud-est de la ville de Shannan, au Tibet. "Dopozhang" est devenu un mot chaud parmi les employés de la branche tibétaine de la China Huadian Corporation Ltd (ci-après dénommée Huadian Tibet). 

Le projet de relocalisation pour la lutte contre la pauvreté dans le canton de Dopozhang est l'un des projets clés de la lutte contre la pauvreté dans la région autonome du Tibet. Il est prévu de réinstaller 1812 personnes issues de 481 ménages pauvres. Selon les exigences, la relocalisation et l'occupation doivent être achevées avant la fin du mois de juin. Toutefois, en raison de l'épidémie, une section de 1,6 km de la route classe II menant au site de réinstallation n'est pas terminée, ce qui constitue un "barrage routier" pour les personnes qui souhaitent emménager dans leurs nouvelles maisons.

Face au peu de temps qu'il reste, l'entrepreneur initial des travaux a déclaré qu'il était presque impossible d'achever toute la construction. Les deux "équipes de renforts" qu'il a apportées n'ont fait qu'une tournée avant de retourner là où ils étaient venus, en secouant la tête. "Le temps de construction lui-même est loin d'être suffisant, sans parler de l'apport de matériel et de personnel sur le site, tous ces ennuis pour ce 1,6 km seulement dans un temps si pressé, c'est une perte garantie". 

Voyant que la route vers une vie nouvelle et meilleure est sur le point d'être un cul-de-sac, la Huadian Tibet, qui construit à ce moment la centrale hydroélectrique de Dagu dans la ville de Shannan, a répondu résoluement par un "oui" à la demande d'aide.

Dans l'après-midi du 3 juin, après avoir pris en charge la tâche, le personnel et les machines de Huadian Tibet se sont précipités dans le canton de Dopozhang pendant la nuit. Toute logistique et mobilisation a été achevée le lendemain : pelles, chargeurs, rouleaux, grues, arroseurs, etc. ont été mis en place. Le nombre de personnes travaillant sur place a doublé, passant de 100 à 200, puis triplé à 300. La "bataille de Dopozhang" a ainsi commencé.

Après 24 heures de construction continue et 10 jours et nuits de durs travaux, le 14 juin, 1,6 kilomètre de fondation, de couche étanche et de trottoir ont été construits, et près de 30 kilomètres de canalisations municipales ont été posées. La Huadian Tibet a achevé la tâche de construction de la "route vers une vie meilleure" avec une grande qualité et a rempli sa promesse initiale. 

Le 15 juin, le gouvernement municipal de Shannan a envoyé une lettre de remerciements à Huadian Tibet, "l'action de Huadian Tibet pour aider à la réduction de la pauvreté, est la promesse des entreprises publiques, qui "n'oublient jamais l'esprit originel et la mission. " 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)