Beijing prend des mesures rapides pour réduire les nouveaux cas de COVID

Publié le 2020-06-16 à 15:17  |  People's Daily

Beijing prend des mesures rapides pour réduire un nouveau groupe d'infections locales au COVID-19 qui a conduit à l'émergence de plus de 50 nouveaux cas au cours des quatre derniers jours, notamment en fermant un grand marché de gros lié à toutes les nouvelles infections, en imposant un verrouillage partiel à proximité de celui-ci et en intensifiant les tests de masse et le dépistage dans des zones clés. 

La capitale a signalé huit nouveaux cas confirmés à la date du 14 juin 7 heures du matin et a ajouté 36 nouvelles infections la veille, la majorité se trouvant dans son district sud de Fengtai mais affectant également cinq autres districts. 

Selon la commission de la santé de la ville un grand nombre de patients nouvellement confirmés travaillent ou se sont rendus au marché de gros de Xinfadi de Fengtai, qui vend une large gamme de produits agricoles, de viande et de fruits de mer, les autres ayant été directement ou indirectement exposés au marché. 

Le 11 juin, Beijing a signalé sa première infection locale en près de deux mois, un homme de 52 ans qui n'était pas sorti de la ville depuis deux semaines mais avait fréquenté la halle aux fruits de mer et à la viande du marché le 3 juin. 

Le 12 juin, la contamination par le virus de six autres personnes, soit des employés du marché, soit des personnes qui y étaient récemment allés, a été confirmée. Le même jour, lors d'une vérification à l'échelle de la ville des marchés de gros des produits agricoles et des grands supermarchés, seuls 40 échantillons environnementaux prélevés sur le marché de Xinfadi se sont révélés positifs pour le virus, a indiqué la commission. 

Selon les données de la commission, tous les patients confirmés à Beijing sont légèrement ou modérément malades, à l'exception d'un patient classé le 12 juin comme cas grave et un dont l'état n'a pas été révélé. 

De son côté, le mécanisme conjoint de prévention et de contrôle du Conseil des Affaires d'État -le gouvernement chinois- a déclaré lors d'une réunion le 14 juin que l'enquête épidémiologique la plus stricte et une enquête approfondie sur l'origine de la source seront déployées à Xinfadi et dans ses environs. La réunion a mis l'accent sur l'élargissement des tests pour couvrir toutes les zones clés et les populations clés tout en resserrant le contrôle des mouvements dans les communautés touchées, en lançant un dépistage rigoureux et en imposant une quarantaine centralisée de tous les cas confirmés et de leurs contacts étroits, des cas suspects ainsi que des personnes souffrant de fièvre. 

Selon la réunion, les précautions contre les infections nosocomiales doivent être renforcées et tous les marchés de produits agricoles, les lieux de restauration et les installations logistiques connexes à l'échelle nationale seront désinfectés. 

Xu Hejian, porte-parole du gouvernement municipal, a déclaré le 14 juin que « Beijing est entré dans une période extraordinaire. Nous devons tirer les leçons de la douleur, rester vigilants à tout moment contre le risque d'épidémie et couper résolument la propagation du virus ». 

« Tous les membres du personnel du marché de Xinfadi et des résidents voisins subiront des tests d'acides nucléiques et seront soumis à une observation médicale. Ceux qui ont été en contact étroit avec les employés du marché depuis le 30 mai devraient prendre l'initiative de se présenter à leurs employeurs et à leurs communautés, et aller grâce à des tests », a-t-il ajouté. 

Le marché a été fermé le 13 juin à partir de 3 heures du matin pour des enquêtes sur son risque de contamination et d'infection, ainsi que pour le nettoyage et la désinfection. Onze zones résidentielles à proximité sont désormais fermées aux non-résidents, de même que plusieurs écoles primaires et maternelles près du marché, a déclaré le même jour Chu Junwei, directeur par intérim du district de Fengtai. 

Chen Yankai, directeur adjoint de l'administration de la surveillance des marchés de Beijing, a annoncé le 14 juin que 252 marchés de produits agricoles en activité avaient été invités à procéder à une désinfection quotidienne et que cinq foires commerciales suspendues ont également été désinfectées. 

Zhang Jie, chef adjoint de Fengtai, a pour sa part annoncé le même jour qu'il prévoyait d'installer 24 kiosques d'analyse d'acide nucléique près du marché de Xinfadi, dans le but de tester 46 000 habitants vivant à proximité, soulignant que « 10 881 d'entre eux avaient déjà été testés dimanche après-midi ». 

Selon Gao Xiaojun, porte-parole de la Commission de la santé de Beijing, la ville dispose de 98 installations de test, capables d'effectuer plus de 90 000 tests d'acide nucléique en une journée. Pour renforcer davantage le dépistage dans les services de traitement de la fièvre de la ville, M. Gao a déclaré le 14 juin que toutes les personnes qui se rendent dans un hôpital pour de la fièvre passeront des tests d'acide nucléique et d'anticorps, un scanner et subiront des tests sanguins de routine. Les demandes de renseignements sur leurs registres de mouvement seront également augmentées. 

« Les hôpitaux où des cas confirmés se sont rendus sont tenus de procéder à un dépistage complet des personnels médicaux ou autres personnels qui sont entrés en contact avec eux et de désinfecter correctement les services », a-t-il indiqué, ajoutant que les résultats des tests menés jusqu'à présent sur 79 travailleurs hospitaliers étaient tous négatifs. 

Le 13 juin, le gouvernement de la ville a également annoncé que tous les groupes de tournées interprovinciales et les compétitions sportives seraient arrêtés. De même, certains sites touristiques, dont le Temple des Lamas, ont également été temporairement fermés. 

La partie continentale de la Chine a signalé le 13 juin 57 nouvelles infections confirmées, dont 36 cas transmis localement à Beijing et deux dans la province du Liaoning, tandis que 19 cas d'infection importés ont été détectés dans la province du Guangdong, Chongqing et Shanghai. Selon les autorités sanitaires provinciales du Liaoning, les deux nouveaux cas locaux ajoutés le 13 juin étaient des contacts étroits avec l'une des infections ajoutées la veille à Beijing. Ils étaient asymptomatiques au début, mais diagnostiqués de nouveau comme des cas confirmés samedi. 

À l'échelle nationale, 129 patients étaient sous traitement le 14 juin, tandis que le nombre d'infections confirmées cumulatives était passé à 83 132, avec 4 634 décès. 

Suite aux nouvelles infections à Beijing, un certain nombre de régions chinoises prennent des mesures pour surveiller les voyageurs en provenance de la capitale. 

Certaines parties de Tianjin et de la province voisine du Hebei ont publié des avis exigeant un contrôle approfondi des personnes qui se sont rendus dans les zones touchées de Beijing et appelant à des inspections plus strictes des produits frais, de la viande et des produits de la mer. 

Tongliao, une ville de la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine), a annoncé que toutes les personnes venant de zones de Beijing présentant un risque moyen ou élevé de propagation du virus seront placées en quarantaine centralisée pendant 14 jours et subiront plusieurs tests. 

Enfin les autorités sanitaires de Suzhou, dans la province du Jiangsu (est de la Chine), ont déclaré le 14 juin qu'il était fortement conseillé aux gens voyager pour des raisons non essentielles dans des zones où de nouvelles infections sont présentes.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)